Vérifications à faire avant la mise en service de votre onduleur photovoltaïque

Pour une mise en service sans soucis de votre onduleur, voici quelques vérifications à faire par un électricien qualifié en prenant toutes les précautions d’usage avant la mise sous tension de votre onduleur.

Premièrement, vérifier le bon isolement de votre ( ou vos) chaine(s) de panneaux (string en anglais) par rapport à la terre. La mesure se fait à partir des  connectiques qui viennent du coffret de protection DC et donc des panneaux, avant tout raccordement à l’onduleur. Deux mesures possibles, soit à l’aide d’un mégohmmètre, la mesure doit être faite par un électricien qualifié car la mise en court-circuit du string est une opération délicate qui nécessite la présence d’un coffret DC avec un sectionneur adapté pour éviter  l’arc électrique destructeur de vos connecteurs lors de la déconnexion des connectiques mises en court-circuit,  soit à l’aide d’un multimètre en position courant continu. Mesurer la tension entre chaque polarité et la terre, c’est à dire une fiche de votre multimètre dans le connecteur (+) venant des panneaux et l’autre fiche à la terre et ensuite une fiche de votre multimètre dans le connecteur (-) venant des panneaux et l’autre fiche à la terre, les deux tensions mesurées doivent être égales à Zéro volt, vous pouvez observer une tension qui baisse aussitôt (décharge capacitive) mais en aucun cas une valeur stable. Si vous observez une tension stable, vous avez un défaut d’isolement. Généralement si un seul défaut d’isolement est présent sur votre installation, la somme des deux tensions par rapport à la terre, trouvées sur votre string représente la valeur totale de la tension de celui-ci. Contactez nous, nous vous mettrons en relation avec l’un de nos installateurs agréés qui vous établira un devis de remise en état.

Deuxièmement, bien vérifier la bonne polarité de votre (ou vos) string(s). Pour information les connecteurs MC4 ont été abandonné par quelques constructeurs dont KOSTAL en faveur de la connectique Sunclix (sans outil de sertissage) et donc vous serez obligé de remplacer les deux fiches MC4 de votre string par les deux fiches Sunclix fournies dans le package de l’onduleur, attention cette opération doit se faire absolument sectionneur du coffret DC ouvert, c’est à dire hors tension.

Une fois les sunclix mis en place et raccordés à l’onduleur, il suffit de mesurer à l’intérieur de l’onduleur PIKO 3.0 NG, sur les bornes rouge et noire  la bonne tension avec la bonne polarité (vous devez donc mesurer une tension positive avec  votre multimètre en position tension continue 1000V avec la fiche rouge (+) sur la borne rouge et la fiche noire (-) sur la borne noire) L’onduleur est protégé contre les inversions de polarité mais il ne démarrera pas si il y a une inversion. Pour le PIKO MP ou MP Plus, même mesure mais à partir des fiches Sunclix venant des panneaux avant tout branchement.

Troisièmement, vérifier la bonne positon phase/neutre, une inversion sur un onduleur monophasé PIKO 3 NG vous donnera un code erreur 3055 et un message en clair sur le PIKO MP ou MP Plus, par contre sur un onduleur triphasé vous allez détruire la platine de communication d’où la nécessité d’une telle vérification. La mesure se fait à l’aide votre multimètre en position courant alternatif  supérieur à 400V (pour la mesure sur un onduleur triphasé) vous devez avoir la valeur entre le Neutre et la Terre égale à Zéro volt, la tension entre le neutre et la phase égale à la tension du réseau (230/240V) et la tension entre la terre et la phase égale à la tension du réseau (230/240V). Attention, si la tension du réseau est supérieure à 253V l’onduleur ne démarrera pas.

Retrouvez tous nos conseils ici